DMS-AVOCATS

Prime exceptionnelle défiscalisée 2018

Le Gouvernement a présenté hier en Conseil des Ministres un projet de Loi « portant mesures d’urgence économiques et sociales », concernant notamment l’introduction prochaine d’une prime exceptionnelle défiscalisée pour l’année 2018.


Vous trouverez en annexe :

  • Le projet de loi n° 1516 présenté hier à l’Assemblée Nationale et voté cette nuit ;
  • L’Avis du député ALAUZET, rapporteur de la commission des finances, de l’économie générale et du contrôle budgétaire, rendu le 19 décembre 2018 qui en donne une lecture éclairante.

Pour résumer :


1/ Ce projet de loi prévoit la possibilité pour l’employeur de verser une prime aux salariés ayant perçu en 2018 une rémunération inférieure à 3 fois le SMIC (soit 53.946 €).


2/ En ce qui concerne le montant de cette prime, celui-ci sera en principe libre, sous réserve du respect d’une certaine égalité entre les salariés de l’entreprise, mais les exonérations ne seront applicables que dans la limite de 1.000 €.


3/ Cette prime exceptionnelle défiscalisée 2018 sera exonérée de :

  • De toutes les cotisations sociales employeurs et salariales d’origine légale et conventionnelle (incluant la CSG, la CRDS, retraite complémentaire et cotisations patronales à l’assurance chômage) ;
  • De la participation des employeurs à l’effort de construction ;
  • Des contributions des employeurs destinées à financer la formation professionnelle ou l’apprentissage.
  • De la taxe d’apprentissage ;
  • De l’impôt sur le revenu ;
  • Dans la limite de 1.000 € ;

4/ Cette prime exceptionnelle défiscalisée devra être versée entre le 11 décembre et le 31 mars 2019 au plus tard.


5/ Afin d’éviter les effets d’aubaine, il serait en outre prévu que cette prime ne pourrait remplacer un élément de rémunération contractuelle et/ou conventionnelle et/ou légale.

Ce texte a été adopté en première lecture ce 21 décembre 2018 par l’Assemblée Nationale. Il devrait en principe être présenté au Sénat ce même 21 décembre…


A suivre donc…


N° 1516 – Projet de loi portant mesures d’urgence économiques et sociales


L’Avis du député ALAUZET,

Grégoire BRAVAIS

Grégoire BRAVAIS

Avocat associé

Partagez l'article :

En cliquant sur ce bouton , vous acceptez de transmettre des informations concernant votre navigation à Facebook, Linkedin, Twitter. Un second clic vous permet de partager le contenu.



Contacter Madame
Laetitia Boumeraou

Contacter Maître
Capucine Leddet

Contacter Maître
Pierre-Nicolas Amirault

Contacter Maître
Cécile Vernudachi

Contacter Maître
Amandine Jouanin

Contacter Maître
Marion Hardoin

Contacter Maître
Gwenaëlle Vivier

Contacter Maître
Segolen Mazelier

Contacter Maître
Jérôme Werner

Contacter Maître
Isabelle Setton-Bouhanna

Contacter Maître
Arnaud Duffour

Contacter Maître
Grégoire Bravais

Contacter Maître
Vincent Drago

Contacter Maître
François Duffour

Contacter Maître
Charles-Edouard Desforge